A découvrir
 

Pays de la Loire Aide

Thématiques > Régions > Pays de la Loire

 
 
 Page 1 sur 2 - 12 albums en tout
1  | 2    
 
 

Albums photo

 

Alodre: photos de la ville d'Angers et des Angevins

32 images

par alodre

mis à jour le 15/08/03

Amboise en Indre-et-Loire s'étend sur la rive gauche de la Loire. La ville a gardé les traces de sa structure féodale. Les fêtes débridées organisées par le jeune François 1er à Amboise sont demeurées célèbres.
Dès 1489, Charles VIII songe à rénover le château. Le chantier débutera en 1492. Revenant d'Italie, le roi rapporte mobilier, oeuvres d'art, étoffes, etc... Les jardins italiens l'ont émerveillé. Dès son retour, il fait tracer, par Pacello, un jardin d'ornement sur la terrasse.
Sur un promontoire rocheux, le château conserve encore d'importants vestiges de sa splendeur passée.
Sur la Loire, nous avons assisté à l'arrivée sur l'eau d'un train de bateaux attachés les uns aux autres. Associations, amateurs et passionnés sont venus montrer, habillés en habits d'époque, à une multitude d'enfants des écoles, la décharge des sacs de sel. Cette expédition appelée "LA REMONTEE DU SEL" maintient vivante cette tradition fluviale propre à la Loire. Gabarres, toues et futreaux redonnent au fleuve couleurs et senteurs de leurs coques et de leurs voiles.
En ville, on déambule dans des ruelles étroites. Une rue piétonne permet de passer sous le porche de la Tour de l'horloge.

60 images

par fogamo

mis à jour le 31/05/07

C'est la fin de l'été.
8 h 30 le dimanche matin, le soleil arrive sur le marché des Jacobins.
Venez admirez les couleurs alors que l'ombre matinale est encore sur certains étals.

13 images

par el

mis à jour le 18/09/05

Blois en Loir-et-Cher juché sur le coteau de la rive droite de la Loire est un château tenant à la fois du gothique flamboyant et du classique de Mansart.
Louis XII, François 1er et Gaston d'orléans l'ont façonné à l'image de leur époque. Bien des intrigues y furent nouées et le crime célèbre de l'assassinat du duc de Guise.
Sur l'esplanade de la place du château, on a vue sur l'aile Louis XII avec son grand portail surmonté d'une niche contenant la statue équestre de Louis XII.
De la cour intérieure, de la droite vers la gauche, s'étendent la salle des Etats Généraux, l'aile François 1er, l'aile Gaston d'Orléans, la Tour de Foix, la chapelle St Calais, la galerie Charles d'Orléans et l'aile Louis XII.
Le célèbre escalier (hors oeuvre) a une fonction d'apparat. La cage est évidée et forme une série de balcons d'où la Cour assistait à l'arrivée des grands personnages. Candélabres, initiales et couronne glorifient le roi.
Dans les appartements, cheminées spendides, tapisseries, bustes et portraits ornent les pièces. Le Cabinet de Catherine de Médicis a gardé 237 panneaux de bois sculpté qui dissimulent des armoires secrètes. On les manoeuvre en pressant du pied une pédale, cachée dans la plinthe.
En cet après-midi du 24 mai 2007, le château se préparait à fêter le vernissage de l'exposition (236 oeuvres) consacrée à GOUDJI, le magicien d'or. Tables de banquets drapées de nappes blanches, flûtes à champagne dressées en son honneur. L'aile Gaston d'Orléans bloquée pour l'installation de ses oeuvres. Arrivée d'officiels endimanchés et du gratin de la Bourgeoisie envirronnante.
GOUGJI, sculpteur-orfèvre français d'origine géorgienne, est considéré comme l'un des plus grands orfèvres de notre temps. Un magicien qui donne forme à la beauté. Dans ses créations d'art sacré ainsi que dans ses pièces profanes, (bijoux, épées d'académicien, sculptures), goudji ne laisse jamais le visiteur indifférent.
Dans la Nouvelle République du Centre-Ouest du lendemain (25 mai 2007) on indique que l'une des vitrines contient le FORMAL PAPAL que BENOIT XVI portera bientôt. Ce bijou est une sorte d'agrafe qui maintient les pans du pluvial que le pape porte lors des cérémonies liturgiques.
Se mariant à celle qu'il aime, Katherine Barsaq, travaillant à l'ambassade de Moscou, Goudji quittera la Russie, grâce à l'intervention de Georges Pompidou, pour s'installer en France. "Je suis né à Paris à l'âge de 33 ans" confie-t-il. Installé dans son petit atelier de MONTMARTRE, il crée ses premiers bijoux et expose en 1975 à la galerie Sven à Paris sur la recommandation d'Hubert de Givenchy. Une vie consacrée à une oeuvre hors norme. Sa conclusion: "Voilà qui exige un peu de talent, beaucoup de travail et de la santé ...".

96 images

par fogamo

mis à jour le 30/05/07

En Loir-et-Cher (41), au milieu de la giboyeuse forêt de Boulogne, le jeune François 1er ordonna, dès 1518, de raser un petit château pour le remplacer par un édifice somptueux. Des sommes considérables sont englouties pour assouvir la folie d'un roi stimulé par ses rêves, son amour de l'art et du faste. Dans son délire architectural, on peut comparer ce château à un navire de haut bord aux 365 cheminées. Louis XIV y fait 9 séjours et Molière y produira "Le Bourgeois Gentilhomme".
Le donjon central à quatre tours entouré d'une enceinte constitue à lui seul un véritable château. La Cour d'honneur fait face à des galeries à deux étages et à leurs arcades.
L'escalier à double révolution est une création originale où les deux vis montent l'une vers l'autre jusqu'aux terrasses. Le noyau central ajouré permet de s'apercevoir d'une hélice à l'autre.
Dans les salles du rez-de-chaussée et du 1er étage, on découvre une fabuleuse collection de tapisseries anciennes flamandes ou françaises. Au 1er étage, se situent la chambre de François 1er et aussi celle de la reine, également les appartements du roi et celui du dauphin.
Le 2è étage est consacré au musée de la Chasse et de l'Art animalier.
La terrasse offre un spectacle unique de lanternes, cheminées, escaliers et lucarnes. En outre, les mille coins et recoins de la terrasse favorisaient à merveille l'intrigue et les apartés galants, alors très en vogue.
Le Parc National cynégétique est une réserve de chasse depuis 1848. 32 km de mur entourent 5500 ha. Cinq portes donnent sur des routes ouvertes à la circulation automobile.

127 images

par fogamo

mis à jour le 01/06/07

Le château de CHENONCEAU en Indre-et-Loire enjambe le Cher comme une passerelle et déploie son image sur l'eau en miroir. Il est surnommé le "château des Dames" parmi les plus belles de France comme Diane de Poitiers, Catherine de Médicis ou Louise de Lorraine.
A partir de 1535, François 1er l'utilise comme rendez-vous de chasse.
Après avoir cheminé sous une grande allées de platanes, on passe entre 2 sphinx puis l'on franchit un pont pour rejoindre une terrasse entourée de douves.
A gauche, s'étend le jardin de Diane de Poitiers et à droite, celui de Catherine de Médicis semés de fleurs diverses.
En face, se dresse le donjon. Le château se compose d'un corps de logis carré avec des tourelles aux angles. Sur le pont du Cher s'élève la galerie à deux étages. Au rez-de-chaussée, salle des Gardes, chapelle, les cuisines, la chambre de Diane de Poitiers, le Cabinet vert de Catherine de Médicis, la librairie et la chambre François 1er.
La grande galerie longue de 60m se prolonge par un pont-levis qui donne accès aux espaces boisés de la rive gauche du Cher.
Au 1er étage, on entre dans plusieurs chambres.
Au 2è étage, la chambre de Louise de Lorraine, veuve inconsolable du roi Henri III impressionne par ses velours et ses rideaux noirs.
Derrière la ferme, dans un enclos, les visiteurs se perdent dans un chatoiement de couleurs de plantes aussi variées les unes des autres. Ils peuvent ensuite se promener dans un parc de 70 ha.

135 images

par fogamo

mis à jour le 29/05/07

Cheverny en Loir-et-Cher, au Sud de Blois, jouxte les étangs de Sologne. Habité actuellement par le marquis et la marquise de VIBRAYE, c'est le château du capitaine Haddock, théâtre de certaines aventures de Tintin et Milou.
Aux proportiçns harmonieuses, pleines de symétries, ce château du style classique Louis XIII frappe par la blancheur de sa pierre.
Salle à manger, appartements privés de l'aile Ouest, salle d'armes, chambre du roi, grand salon, galerie, petit salon, bibloiothèque, salon des tapisseries, tout l'intérieur émerveille par ses lambris peints, ses plafonds à caissons, ses tapisseries, ainsi que par son mobilier somptueux. Sculptures, dorures, marbres, tableaux, s'offrent aux regards des visiteurs.
La parc s'étend sur 100 ha, très bien entretenu, avec des arbres d'une grande majesté tels des tilleuls, des séquoias.
Un petit train nous emmène au milieu de la forêt où, en naviguant sur une barque, on pénètere au coeur d'un canal à l'état naturel faisant penser à s'y méprendre à des étangs ou à des marais.
Avec CARINE, notre jeune et sympathique guide, nous avons pu observer des carpes sautant à fleur d'eau au milieu des nénuphars, le vol d'un héron cendré, des canards sauvages et des chevreuils d'un an environ tapis dans les hautes herbes.
Tout près du château, le chenil est occupé par une meute de 90 chiens.
La salle des trophées expose 2000 bois de cerfs.
Le jardin botanique offre un régal de diversités de fleurs de toutes les couleurs.
Quant à l'orangerie, elle est réservée aux réceptions et aux expositions.

182 images

par fogamo

mis à jour le 30/05/07

25 images

par gachulito

mis à jour le 10/09/06

LOCHES en Indre-et-Loire (37) et en Touraine, se situe sur la rive gauche de l'Indre. Cette ville fut une puissante forteresse militaire puis un séjour royal. Il est surtout le château d'une femme AGNES SOREL, favorite de Charles VII, surnommée la Dame de Beauté.
On entre dans la cîté médiévale par la Porte Royale. Tout d'abord, l'église Saint Ours s'offre aux regards des visiteurs avec son portail roman, abritant à l'intérieur le gisant d'Agnès Sorel.
Plus loin, depuis la terrasse-Est, on entre dans les Logis Royaux flanqués de 4 tourelles. Charles VIII et Louis XI les prolongèrent pour en faire une demeure de plaisance. On peut, entre autres salles, y voir le salle Jeanne d'Arc et la salle Agnès Sorel. Cette dernière mourut vers 30 ans d'un étrange flux au ventre. Les spécialistes se penchent encore actuellement sur la dose astronomique de mercure relevée sur des poils et des cheveux lui ayant appartenus. Etait-ce un meurtre ?
Le donjon, la tour ronde, le Martelet et le jardin médiéval avec ses plantes médicinales continuent cet ensemble fortifié.
En bas, on se perd dans la vieille ville où les rues se faufilent parmi les maisons de tuffeau.

83 images

par fogamo

mis à jour le 27/05/07

 

Nantes

Découvrez la ville de Nantes ...

15 images

par claire

mis à jour le 15/09/02

13 images

par vincenzo5

mis à jour le 20/12/09

 Page 1 sur 2 - 12 albums en tout
1  | 2    
 

© 2000-2008 YAmaFOTO.com®